Depuis longtemps, la mobilité croît à un rythme bien plus soutenu que le produit intérieur brut. Cette forte croissance s’accompagne également d’effets négatifs: impact écologique, usage de terrain, mitage du territoire, etc. Elle soulève en particulier plusieurs questions:

  • Faut-il aspirer à la séparation de la croissance des transports et dela croi ssance économique (comme c’est le cas dans le domaine énergétique) et est-ce réalisable? Avec quels instruments?
  • Comment réduire les impacts environnementaux négatifs des transports?
  • Comment favoriser une meilleure coordination de la circulation et du développement urbain?

Dans cette rubrique, nous publions des articles sur le champ thématique "Croissance de la mobilité". Vous venez peut-être de publier une étude, un communiqué de presse ou un autre texte sur ce thème. Partagez vos connaissances techniques avec les autres acteurs de la mobilité et envoyez-nous votre article.

Tous les modes de transport (routier, ferroviaire, aérien) se heurtent dans une mesures croissantes à leurs limites, une situation qui se traduit par des embouteillages sur les routes, des trains bondés et des pertes économiques. Ces limites se manifestent généralement quelques heures par jour, à savoir pendant les périodes de pointe.

  • Dans quelle mesure faut-il réduire ces limites par le développement de l’infrastructure et / ou en agissant sur la demande (lissage des pics de trafic)?
  • Quelles sont les limites financières et écologiques à prendre en considération dans ledit développement?
  • Quels instruments faut-il utiliser pour gérer la demande: mesures volontaires de l’économie et de la société, signaux tarifaires, etc.?

Dans cette rubrique, nous publions des articles sur le champ thématique "Problèmes de capacité". Vous venez peut-être de publier une étude, un communiqué de presse ou un autre texte sur ce thème. Partagez vos connaissances techniques avec les autres acteurs de la mobilité et envoyez-nous votre article.

A long terme, les aménagements et l’entretien nécessaires mobiliseront bien plus de moyens financiers qu’aujourd’hui. Le financement des transports par l’Etat atteint toutefois ses limites, car une forte concurrence s’exerce pour les recettes fiscales limitées avec d’autres missions d’ordre dynamique. De plus, la principale source de financement des transports par l’Etat – l’impôt sur les huiles minérales – ne cesse de diminuer et finira par se tarir un jour.

  • Comment la proportion entre le financement des usagers et celui de l’Etat devra-t-elle être déterminée à l’avenir pour la route et le rail?
  • Comment susciter une propension chez les usagers à participer davantage au financement?
  • Quel remplacement l’Etat peut-il trouver pour l’impôt affecté sur les huiles minérales?

Dans cette rubrique, nous publions des articles sur le champ thématique "Problèmes de financement". Vous venez peut-être de publier une étude, un communiqué de presse ou un autre texte sur ce thème. Partagez vos connaissances techniques avec les autres acteurs de la mobilité et envoyez-nous votre article.

La révolution numérique bouleverse actuellement tous les domaines de l’économie et de la société et aura les mêmes effets de rupture que la révolution industrielle du XIXesiècle. Les premiers impacts sont également visibles dans le secteur de la mobilité (voitures sans conducteur, Uber, billetterie électronique, solutions de mobilité numériques, etc.). Nous n’en sommes toutefois encore qu’aux prémices de ces changements.

  • Quelle est l’importance de la numérisation pour les différents modes de transport (routier, ferroviaire, aérien) et pour les acteurs et les entreprises actives dans ces secteurs?
  • Quelles sont les possibilités qu’offre la numérisation à la mobilité intelligente et durable? Quels sont les risques?
  • Quelle «feuille de route» convient-il d’établir pour que les transports suisses ne se retrouvent pas dépassés par ces évolutions?

Dans cette rubrique, nous publions des articles sur le champ thématique "Numérisation des transports". Vous venez peut-être de publier une étude, un communiqué de presse ou un autre texte sur ce thème. Partagez vos connaissances techniques avec les autres acteurs de la mobilité et envoyez-nous votre article.

Actuellement, une nette cloison sépare les transports publics des transports privés. Du fait de la révolution numérique, en particulier, cette cloison ne va cesser de s’effriter.

  • Comment la répartition des missions entre la mobilité publique et la mobilité personnelle va-t-elle évoluer à l’avenir?
  • Quelles sont les nouvelles combinaisons et formes intermédiaires envisageables (autopartage, voitures sans conducteur, etc.)?
  • Quels en seront les effets pour l’avenir des transports publics sur le rail (offre, développement des infrastructures, etc.)?

Dans cette rubrique, nous publions des articles sur le champ thématique "Relation entre les transports publics et privés à l'avenir. Vous venez peut-être de publier une étude, un communiqué de presse ou un autre texte sur ce thème. Partagez vos connaissances techniques avec les autres acteurs de la mobilité et envoyez-nous votre article.

Aujourd’hui , l’Etat joue un rôle central en tant que régulateur, propriétaire et partenaire financier dans tous les modes de transport.

  • Comment le rôle de l’Etat évoluera-t-il dans le cadre de la future numérisation de la mobilité?
  • A l’avenir, comment les missions seront-elles réparties entre l’Etat, les entreprises publiques, le secteur privé et les autres acteurs?
  • Comment veiller à ce que les bonnes impulsions incitatives soient données aux entreprises et à leurs clients (en comparaison avec l’«économie ferroviaire» actuelle)?